Chronique de février 2016


Le mois de février est le mois de toutes les contraires, de tous les contrastes.

http://fr.freepik.com/index.php?goto=41&idd=626240&url=aHR0cDovL3d3dy5zeGMuaHUvcGhvdG8vNzE3Mzk1

©Stephanie Berghaeuser

Le calendrier mentionne de « curieuses pratiques », parfois sympathiques et savoureuses, en tous cas très populaires : la chandeleur invite à manger des crêpes, mardi-gras des beignets, par contre le mercredi des cendres est plus sombre quant au début du Carême, c’est 40 jours… de restriction, de jeûne… ce sont les jours « maigres », les jours sans gras et sans viande !
Si la tradition est bien ancrée et réjouit le cœur des enfants (et des adultes) quand il faut sortir son déguisement de carnaval, il s’agit de donner un éclairage théologique : le carnaval et ses excès entraîne un temps de jeûne et de recueillement, le Carême.

Il est important de se préparer aux fêtes de Pâques mais il nous faut rappeler que la Grâce de Dieu nous précède, qu’aucun acte de pénitence n’est indispensable pour que nous soyons bénéficiaires de l’Amour de Dieu. Nous sommes déjà sauvés et acceptés par Dieu ! Voici comment l’exprime l’apôtre Paul quand il s’adresse aux chrétiens de Rome :

«Ainsi donc, justifiés par la foi, nous sommes en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ. » Romains 5v1

Régine Lehner